Le kayak de pêche (3 de 3)

Les accessoires externes

Pour faire suite aux articles de présentation du kayak et de ses accessoires intégrés, voici un article sur les accessoires externes inhérents au kayak, nous exclurons donc l’équipement de pêche à proprement parlé.

Équipement de sécurité

Vêtement de flottaison

Communément appelé VFI, il en existe plusieurs modèles. Ceux adaptés au kayak ont la flottaison du dos plus élevée pour ne pas interférer avec le siège du kayak afin d’améliorer le confort. Il y a aussi certains modèles spécifiquement conçus pour la pêche:

Résultats de recherche d'images pour « stohlquist fisherman »
Stohlquist Fisherman
NRS Chinook Fishing PFD (alternate image)
NRS Chinook

La loi vous oblige à en avoir un par personne dans l’embarcation mais nous ne saurions trop vous conseiller de toujours le porter ! De ce fait, choisissez-en un dans lequel vous êtes à l’aise, c’est la meilleure façon de faire en sorte que vous le portez ! Aussi, vous pouvez prendre un VFI auto-gonflant ou avec déclencheur manuel mais s’il ne se gonfle pas ou que vous vous cogner la tête sur une roche, ces modèles ne seront pas très sécuritaires.

Feu de navigation

Celui-ci est nécessaire uniquement la nuit ou en mode visibilité réduite. Nous suggérons toutefois de toujours l’avoir avec vous car vous ne savez jamais quand vous devrez revenir après la tombée du jour… L’idéal est un feu de poupe visible sur 360 degrés et surélevé mais la loi permet une simple lampe de poche ou frontale.

Avertisseur sonore

Le plus souvent un simple sifflet, idéalement sans bille afin de fonctionner même mouillé. Le meilleur endroit pour porter le sifflet, c’est attaché sur le VFI. Certaines pagaies l’intègre sur la férule, mais de ce fait, assurez-vous que la pagaie soit bien attachée à l’embarcation ! Cet accessoire est obligatoire en tout temps.

Ligne d’attrape flottante

Elle doit avoir 15 mètres (près de 50 pieds). Celle-ci est incluse dans les trousses de sécurité nautique vendues dans le commerce telles que celle-ci.

Autres équipements

Bien que non-obligatoires, ceux-ci peuvent vous sortir d’une situation fâcheuse:

  • Allumettes ou briquet, dans un compartiment étanche
  • Trousse de premiers soins

Transport

Barres de toit de véhicule

En effet, si vous désirez transporter votre kayak, vous devrez munir votre véhicule de barres de toit si celui-ci n’en a pas déjà. Si votre véhicule est muni de rails d’origine, vous pourrez acheter les barres chez votre concessionnaires, sinon vous devrez passer par un fabricant tier tel que Thule ou Sportsrack. Dans tous les cas, nous ne recommandons pas d’utiliser les ensembles de transport en mousse qui sont conçus que pour de courtes distances.

Sangles

Afin d’amarrer l’embarcation sur les barres précédemment citées, vous devrez utiliser des sangles. Il y a débat sur l’usage ou non de sangles à cliquets. L’auteur de ses lignes les utilisent depuis plusieurs années sans problème mais dans le doute, vous pouvez utiliser des sangles à boucles à came. Celles-ci doivent avoir au moins une dizaine de pieds.

Chariot de transport

Le chariot sert pour transporter le kayak du véhicule jusqu’au plan d’eau. Il existe plusieurs modèles dans le commerce mais c’est aussi assez facile d’en faire un en tuyau de PVC.

Remorque

Si vous préférez plutôt utiliser une remorque, vous pouvez vous rabattre sur une remorque de motomarine, l’avantage étant qu’elles sont légères donc la plupart des véhicules n’auront aucun mal à la tirer. Sinon n’importe quelle autre remorque suffisamment longue peut faire l’affaire, dépendamment du véhicule tracteur.

Aide au chargement

Pour hisser les kayaks plus lourds ou encombrants sur des véhicules plus hauts, typique des VUS, une aide est parfois nécessaire. Il existe des solutions vendues dans le commerce mais si vous êtes le moindrement bricoleur, vous pouvez vous en faire vous-même. Si vous avez besoin de protéger une vitre, certains équipements existent tel que celui-ci mais vous pouvez vous en faire avec des ventouses de débosseleur et des tuyaux PVC.

Organisation

Boîte de tankwell

Afin de ranger l’équipement dans le tankwell, qui est le compartiment situé à l’arrière du kayak et afin de faciliter le transport du véhicule jusqu’au kayak, beaucoup de pêcheurs utilisent une forme de boîte, le plus souvent une caisse de lait.

Résultats de recherche d'images pour « oversize milk crate »
Une caisse de lait surdimensionnée

Il existe plusieurs accessoires pour agrémenter la dite caisse de lait. L’auteur utilise un porte-canne triple sur sa caisse de lait modifiée et utilise soit le format standard ou le format surdimensionné selon l’espèce pêchée. Il existe des produits pour modifier la caisse de lait tel que des sacs, caisses déjà toutes faites et plusieurs autres accessoires.

Propulsion

Pagaie

Le mode de propulsion de base de la plupart des kayaks est la pagaie. Il convient de prendre une pagaie dont la longueur est adaptée à la largeur de votre kayak ainsi qu’à votre grandeur. Pour les kayaks de pêche la longueur devrait varier entre 230cm et 260cm. Les moins dispendieuses disposent d’un manche en aluminium, le millieu de gamme est généralement de fibre de verre et le haut de gamme est en carbone. Les pales sont généralement en plastique. Il existe des modèles avec sifflet intégré à la férule ou des modèles axés pêche, avec une encoche pour récupérer les leurres mais ce sont surtout des arguments marketing… La meilleure approche consiste à prendre la pagaie la plus légère possible que votre budget vous permet et s’assurer que la longueur est suffisante pour votre grandeur et votre embarcation.

Voici qui conclut cette série d’articles sur le kayak de pêche. N’hésitez pas à poser des questions en commentaire ou sur la page Facebook, il me fera plaisir d’y répondre !

Bonne saison à tous et au plaisir de se croiser sur l’eau !

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*