Retour en 2015

Achigan

Bonjour à tous, pour faire suite à mon premier récit

 

Je devais aller chez Gladu en kayak avec des membres de PecheQC ce samedi mais je croulais sous l’ouvrage que j’ai du abattre jusqu’à tard vendredi et poursuivre samedi AM. Samedi vers 10h30-11h, j’ai constaté que j’étais bloqué dans mon ouvrage car j’avais besoin d’une pièce que j’avais pas stock. Rendu à midi ça valait plus ou moins la peine d’aller rejoindre les yakeux, considérant que j’avais pas mon stock ni mon VFI et j’avais un ami qui revenait d’un voyage de pêche d’une semaine, donc son stock était pas défait encore et prêt à partir. Je lui suggère donc d’aller chasser le bass hier soir et ce matin, mon stock à moi est déjà sur place, donc pas trop long à préparer avant de partir :)

 

Donc, midi je suis chez lui tel que convenu, on pack le stock, on arrête au Tim se chercher d’la caféine pis de quoi dîner pis on monte…

 

Rendu là-bas on commence à pêcher vers 16h30, je nous amène directement au spot du début de la semaine passée… on pêche un bout, puis je monte juste un peu plus loin… Je lance dans tous les sens et fait en toute honnêteté un peu n’importe quoi. Après un lancer que j’estime plus que raté suite à un changement de leurre, je prends une gorgée de bière, prend le temps de refermer mon coffre et je commence à mouliner…

 

Je sens une résistance assez forte, je me dis que c’est peut-être une branche mais au-cas où je ferre pareil et ça sort de l’eau. Je crie (j’ai peut-être même hurlé…) à mon partenaire de prendre la puise, je prends pas le temps d’arrêter le moteur pis je le mouline comme un malade mental… Mon partenaire le puise et au même moment celui-ci se décroche ! Fiou !

16¼ » ! Record personnel battu !

img_0376

PS. Je souris pas parce que mon ami m’a fait une joke en me disant « Le kodak marche pas… j’catch pas… » et étant donné que je limite le temps hors de l’eau des prises, j’ai pas pris un 2e essai :)

Et s’en fut pour le reste de la soirée…

Le lendemain, on décidé de monter un peu plus haut. On spot un fond de roche et on décide d’essayer quelques lancers. Mon ami a réussi à en ferrer 2 à cet endroit mais échappés :( En même temps, on se rend compte qu’on a de la visite:

qui a traversé à quelques 200pi de nous tout en se contre-foutant de notre présence…

img_0386

Après le spectacle, on se laisse lentement dériver dans la chaloupe jusqu’au spot de la veille. Rendu là mon ami sort un kit à truite  :blink: et pogne une ouitouche assez grosse… il la décroche avec fort peu de tendresse et celle-ci retourne à l’eau, évidemment en flottant… Un autre poisson est venu la manger dans environ 12-15pi de profond, on l’a à peine aperçu mais ça avait l’air verdâtre et assez grosse bouche mais pas très long. Il l’a snappé une fois, puis l’a tiré dans le fond après. J’ai présumé que c’était un achigan et la prochaine fois je me promets d’essayer des leurres argentés ou ressemblant un peu à la ouitouche…

 

On arrive au camping pour dîner en vitesse et on décide d’explorer en aval, cette fois-ci en canot vu son plus faible tirant d’eau. On passe en face d’une plage avec 2 familles de baigneurs qu’on salue. Rendu un peu plus loin on note un arbre couché dans la rivière dans une talle de roche… J’effectue un lancer quasi parfait, juste devant l’arbre et mon (juron québécois) de tressée s’emmêle sur le bout de ma canne. Je laisse mon leurre dans l’eau et rapproche mes guides pour être capable de démêler ça et quand j’y parviens, je me rends compte que y’a de quoi au bout de la ligne. Je dis à mon partner de prendre la puise parce que j’ai quelque chose et quelques secondes et un seul saut timide plus tard:

img_0391

Cette fois-là le « kodak y marche en TA! » faque je suis tout sourire malgré la taille modeste de la prise (pas mesurée cette fois, changement d’embarcation oblige, et je n’ai pas amené mon tuyau-règle de kayak…)

Suite à cette prise on s’avance un peu et puis on lance. J’effectue encore un lancer « parfait » (PS. par parfait, c’est que j’ai lancé EXACTEMENT là où je voulais) et je laisse tomber mon leurre. Je commence à ramener lentement et je sens une légère résistance… je ferre au cas et je me rends compte que j’ai du foin ou une foutue moule après mon leurre. Je ramène en malade et une fois le leurre à la surface, POP….. (1 ou 2 secondes) SPLASHH !! Une TRÈS violente attaque de surface par ce qui semblait être un fort gros spécimen, il est sorti au complet de l’eau et a manqué le leurre. Nous étions subjugués… j’ai essayé de le faire ré-attaquer, changer de leurre etc etc… on a rien repris.

Nous sommes donc retourner plier bagages et revenus à la civilisation, juste avant un orage ;)

PS. J’avais pas oublié le sonar (prêté) mais la suce du transpondeur était pas fiable, j’ai préféré laisser tomber. Nous avons aussi vu un pygargue (aigle) à tête blanche et un castor :)

Bref, on est pas restés longtemps mais ça valait amplement le déplacement :D

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*