Fête du travail 2016 – Partie 1

Bonjour à tous,

Après plus d’un mois sans mouiller ma ligne et la coque du kayak asséchée depuis longtemps, il me tardait de renouer avec un moment sur l’eau. Après tout ce temps hors action, j’espérais bien, dans mon fort intérieur, renouer avec celle-ci et force est de constater que je n’ai pas été déçu !

Vendredi

Après une demie journée de travail, je plia bagage pour ma roulotte sur une ZEC de la province. J’espérais arriver assez tôt pour être en mesure d’essayer un petit lac pas trop loin de la route principale qui me semblait peu pêché et qui contenait des espèces plus ou moins populaires sur cette ZEC, j’ai nommé achigan/brochet/doré ! J’y allais surtout pour taquiner celui qui se bat, le belliqueux Bronzeback, l’achigan à petite bouche. Après un moment à pagayer alors que mes amis les castors me faisait savoir leur mécontentement vis à vis ma présence par des splashs retentissants, je repère un arbre qui penche par dessus l’eau… je lance un tube juste sous celui-ci et sitôt touché l’eau j’entends un « splash » je me dis alors que j’ai peut-être dérangé un castor au travail, mais quelques instants plus tard, ma ligne se tend et je ferre en vitesse pour constater qu’un achigan vient d’engloutir mon leurre et ne compte pas terminer dans ma puise…

Après un court mais excitant combat, le glouton est dans la puise et sitôt mesuré, 14 pouces ! Une prise tout à fait honorable pour un lac jamais pêché et après plus d’un mois d’inactivité 🙂 Suite à ça je me promène un peu sur le plan d’eau, qui ma foi en contient finalement fort peu, mon embarcation frottant de temps à autre sur le fond sablonneux. Je repère la source du lac et j’y attrapa un doré d’environ 14-15 pouces qui retourna parmi les siens de sitôt.

Samedi

À 6h45 mes amis du forum de PêcheQC me rejoigne et nous entreprenons de mettre les kayaks à l’eau sur une rivière que je pêche fréquemment pour une 2e année consécutive. Je fût sur l’eau plus tôt que d’habitude et ça a été payant ! Dès les premiers 10 minutes, je ferre un achigan que j’échappe juste à côté du kayak car j’ai voulu le hisser dans le kayak sans puise, quelle erreur ! Environ 15 minutes plus tard BANG ! j’en ferre un autre qui décide de se battre avec ardeur ! Celui-ci tire fort et j’ai de la misère à le mettre dans le filet mais après un combat allongé, gracieuseté du moulinet qui fait des siennes, j’entre l’achigan qui se décroche de lui-même dès que j’hisse le filet… Après une mesure rapide, le fier batailleur retourne à la rivière et pour ma part je suis tout sourire, je viens d’égaliser mon record personnel atteint à Sleepy Hollow 2016 (3 de 3), soit 17 pouces !

IMG_20160903_084541

Nous poursuivons notre épopée et celle-ci produit 1 ou 2 petits spécimens de moins de 12 pouces et par la suite un des comparses remarque un fond parsemé de bois mort. Je lui laisse l’endroit en lançant mon offrande à bonne distance jusqu’à ce que celui-ci fasse une perruque… le temps que celle-ci soit défaite, j’avais l’occasion de faire 1 ou 2 lancers… au second lancer j’ai une attaque que je réussi à ferrer pratiquement à côté du kayak ! Après un seul saut, l’opposant est défait, et puisque de taille respectable, mesuré: 14 pouces

IMG_20160903_105041Nous remontons ensuite la rivière encore plus haut, alors que nous étions déjà à un endroit que je n’avais pas réellement fréquenté… et nous avons fait une petite pause sur la plage, à partir de laquelle je pris un autre petit spécimen. Après une séance d’échange-essai de kayaks, nous redescendons le courant pour retourner à notre point de départ… alors que je grattais le fond à un « spot » propice qui m’a déjà donné quelques prises modestes je sens que je reste pris au fond, je lève alors ma canne en espérant éviter « l’obstacle » qui s’avéra en fait plutôt être un gros achigan qui sauta de l’eau presque aussitôt ferré en faisant un splash digne des castors de la veille… il a sauté comme ça 3 fois hors de l’eau, n’ayant définitivement aucune envie d’être mesuré et le faisant savoir de façon plus qu’expressive ! Malgré toute ces tentatives d’évasion, je finis par glisser la bête dans la puise… sa tête est énorme et il rempli la quasi totalité de la puise… Ça me semble être un TRÈS gros spécimen… je le mesure alors et je constate à ma grande stupéfaction que je viens de massacrer mon record personnel avec 19 pouces d’achigan ce qui est très très gros, mon record sur cette rivière étant juste sous les 17 pouces. Voici un cliché de cet acharné résistant:

IMG_20160903_124511

J’ai pris 2 autres petits et la journée se termina ainsi avec un long retour à la maison, visage brûlé par le soleil.

Dimanche

J’ai décidé d’aller à un autre endroit plus près de la maison qui me produit fréquemment de l’action, bien qu’aucune prise excédant 15 pouce y fut capturé par votre tout dévoué…

Cette fois-ci après plusieurs tentatives échouées dans des spots « confirmés », je fini par attraper 2 petits spécimens, qui m’évitèrent la bredouille, sans grande satisfaction toutefois. J’ai toutefois pu tester ma bracket de sonar imprimée en plastique 3D, qui fonctionna comme un charme et j’en ai profité pour explorer d’autres sites plus en aval et observer l’arrivée des participants de la classique de canot.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*