Sleepy Hollow 2016 (3 de 3)

Le déroulement du tournoi

Nous nous sommes levés à autour de 5h le matin pour terminer la préparation des kayaks, préparation déjà pratiquement terminée depuis la veille, n’y ajoutant que les dernières touches.

Après un petit problème de remorque, nous sommes enfin sur la plage. Je me change rapidement de vêtement pour adopter mon accoutrement de pêche habituel tout en long qui comprend un chapeau Bosun. J’utilise généralement des vêtements qui respirent et qui sèchent rapidement lorsque je pêche. Je pris soin également de mettre le Gatorade à portée de main dans le kayak afin d’être capable de m’hydrater au besoin en cours de journée. J’avais déjà accepté que je boirais du G2 chaud puisque pas de glacière car je ne voulais pas m’encombrer…

Après un enregistrement et un discours du capitaine Chris Morgan sur les règlements, nous sommes prêts ! Alex et moi avions établi une stratégie à l’inverse de celle de la plupart des compétiteurs et nous sommes partis en trombe pagayant furieusement pour aller à notre premier endroit déterminé au cours des semaines précédentes !

Tout en pagayant, je mentionne à Alex qu’au final mon but pour la journée est d’éviter la bredouille en mentionnant que « le bass a ouvert hier, faudrait vraiment être mauvais pour ne pas en prendre au moins un » Si je savais ce qui allait suivre !

Après environ 30min de pagaie à une bonne vitesse considérant notre condition physique, je décide que c’est le moment de commencer à pêcher même s’il y a très peu d’eau. Je débute donc avec mon montage classique pour l’achigan, soit un leurre souple, sans bas de ligne…

Après quelques lancers et aller-retour de pagaie, je sens ma corde s’étirer puis lorsque tout le mou est ramené je constate que j’ai un poisson au bout de la ligne ! Bang ! Je ferre en espérant ne pas l’avoir perdue et, heureusement, il est toujours-là et me gratifie d’un saut qui me permet de constater avec soulagement et bonheur que j’ai affaire à M. Bronzeback qui n’est visiblement pas heureux du tout de s’être fait prendre par le Geek ! Après un combat court mais violent en regard de la taille modeste de mon adversaire, je fini par « knocker » celui-ci et le mettre dans la puise !

IMG_0458 IMG_0459

Je suis tout content d’éviter la bredouille après uniquement quelques minutes de pêche ! Une petite bouche de 15.25″ et mon premier achigan de l’année d’un événement tant attendu !

Environ 10min plus tard Alex égalise le compte et brise la crainte de la bredouille avec une petite bouche de 15″. Nous continuons d’écumer le « spot » sans grand succès quand soudain j’ai une attaque dès la descente de mon leurre ! Je ferre et après un bref combat, un petit achigan de 13.75″ fini dans la puise ! Celui-ci a été fort glouton et j’ai malheureusement dû couper ma corde pour le libérer !

Quelques instants plus tard, Alex égalise à nouveau le score avec sa toute première grande bouche à vie ! 16.5″ et une joie peu contenue!

IMG_0464

À ce point, mon partenaire était donc en avance sur moi et nous étions tous les 2 à une seule prise de remettre une carte pleine… J’avais anticipé ce moment mais j’étais déjà nettement au-delà de mes espérances… Après une brève discussion on s’est dit qu’on devrait probablement rester à ratisser encore un moment le spot puisque celui-ci était quand même assez productif jusqu’à présent…

Je constate de ce fait que le soleil était très haut et chaud, je décide donc de changer de couleur de leurre pour y aller encore plus foncé… Dès mon leurre attaché je remarque un amas de débris dans l’eau qui forme une structure d’enrochement… Je lance alors mon leurre avec précision juste en amont de celle-ci et dès que je sens le fond, je vois également ma corde se tendre… mes yeux s’ouvrent grand et je ferre ! Un bel achigan me gratifie alors d’un superbe saut hors de l’eau et sitôt retombé dedans j’entends mon frein de moulinet qui hurle… Cette fois-ci c’est du costaud… Je mouline comme un malade mais tout ce que je trouve à entendre c’est la bobine qui déroule et de temps en temps mon adversaire vient me narguer à la surface… Je commence soudainement à craindre que ma corde lâche ou que la bête se décroche… puis volte-face, celle-ci se dirige directement sur le kayak. Je rentre le mou comme si ma vie en dépendait, j’avais l’impression que le moulinet tournait 10K tours minute et enfin je fini par entrer le smallmouth en furie dans le filet! IMG_0465IMG_0468

Je jubile… c’est une belle prise et j’ai désormais une carte pleine ! Un beau spécimen de 17″

On remonte et quelques instants plus tard je prends un brochet, j’invoque tous les saints de la terre parce que je sais déjà que mon leurre est foutu et que je perdrai un temps précieux à décrocher le carnassier ET à remettre un leurre sur ma canne ! C’est toutefois une belle prise, et avoir participé au « Lunker » m’aurait probablement assuré une victoire

IMG_0469

On retourne ensuite à la plage et sur le chemin du retour, Alex prend un petit achigan d’environ 13″, nous remettrons donc tous les 2 des cartes pleines !

Une fois la plage atteinte, je cours au Jeep chercher de quoi manger rapidement et nous retournons illico pêcher après un brin de discussion avec l’organisateur qui semblait dire que la pêche était difficile et qu’il n’avait encore croisé personne n’ayant pris 3 achigans. C’est là que j’estime que nous avons commis une erreur, nous sommes retournés là ou nous étions le matin, toutefois la prise du brochet aurait dû nous sonner l’alarme que le party était terminé à cet endroit… Leçon apprise ! Ni Alex ni moi ne sommes parvenus à attraper un 4e achigan qui aurait servi à départager la position en cas d’égalité sur les 3 plus grosses prises… J’ai toutefois pris un autre petit brochet que je n’ai pas pris en photo, signe encore plus évident que l’activité de l’achigan était terminé à cette endroit, possiblement dû à une eau réchauffée par le soleil ardent.

Je quittais la rivière un peu plus tôt qu’Alex, incommodé par le soleil et je remis prestement ma carte dûment remplie et fait vérifier mes photos…

Alex me rejoignit rapidement et nous avons longuement gardé la première et 2e position avec 46 et 44.5″ puis deux autres gars sont arrivés avec un 47.75 et 47.5… et c’est demeuré comme ça jusqu’à la toute fin. Je faisais nerveusement les 100 pas devant le tableau et à 16h s’en était fait: une 3e place à mon premier tournoi à vie !

La première partie ICI

La seconde partie ICI

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*